Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission classique] Les Mercenaires de la Croix noire

le Jeu 15 Fév - 22:05
Les Mercenaires de la Croix Noire.



Introduction et objectifs :


Seigneur Strife a écrit:"Bonsoir,

Capitaine Aubéclat, je vous transmet mes salutations et vous remercie une nouvelle fois de m'apporter votre aide et votre soutien, comme promis je vous envoie les différentes informations que je possède pour mener à bien votre mission. Un plan résumé ci joint vous donnera quelque indication.
Une fois à mon domaine, je vous téléporterai près de la zone d'opération en ce début de soirée. Le même mage se tiendra près à vous téléporter de nouveau si jamais vous êtes en réelle danger ou lors ce que vous aurez terminé votre mission.
J'ai rédigé une fiche récapitulatif pour vous et vos hommes. "

Note d'Aubéclat : Des informations supplémentaires ont été demandés par Dame Faelurian. Renseignez vous pour toutes réponses possibles dans les notes des archives sur les missives partagés. Le Seigneur William Strife est un être noble et agréable, nous lui viendrons donc naturellement en aide.

Cependant prenez garde, cette mission pourrait s'avérer plus dangereuse qu'il n'y parait, mais nous aviserons bien de la complexité d'une telle affaire.


Pré-requis :

- Vigilance quant aux pièges tendues.
- Sang-froid en cas d'engagement : Attaques surprises conseillés.
- Respect du Seigneur Strife lors de la mission requit en vertu de son Rang.
- Savoir immobiliser quelqu'un sans le tuer. Les cibles sont normalement à récupérer EN VIE, et non morte. Mais vous ne serez pas condamnés si un adversaire doit être tué.

Localisation :

Point blanc -> Point d'apparition du groupe
Cercle rouge -> Entrée du territoire des bandits
(Bande Grise -> Chaines de montagne)

Nombre de participants conseillés : A voir pendant la mission.
Difficulté : Moyenne - Variable, selon les précautions des Mercenaires.
Récompense : A voir avec le Seigneur Strife.

- 20 pièces d'argents de primes de risques seront assurés.
avatar
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mission classique] Les Mercenaires de la Croix noire

le Dim 18 Fév - 10:39
Rapport de l'opération du 17/02 – Forêt d'Elwynn


"L'objectif premier à été rempli pour la sécurité du domaine du Seigneur Strife. Cependant, ce n'est pas la fin de cette affaire, bien que le temps nous manque pour pouvoir mettre un coup dans le cœur des Mercenaires de la Croix noire, nous avons quand même pu constater que tout était particulièrement étrange dans leurs comportements. Mais il serait bon de commencer ce rapport par le début, aussi ferais-je le point sur cette dernière mission avant l'expédition soumise par le Magistrat Umbric à travers les environs du Vide – Une semaine d'errance, de traque, et de difficultés auprès des Faillelames pour mettre la main sur un soit-distant espion dont l'identité reste parfaitement inconnue. Mais comme cela n'à pas de rapport avec l'objectif cité dans ce rapport, j'en reviens au bon sujet. Tout débute après la rencontre du Seigneur William Strife, un noble du Royaume de Hurlevent, ayant demandé notre aide au plus tôt pour abattre un groupe de pilleur gênant dans le sud-est de la Forêt d'Elwynn.

Nous avons menés les troupes depuis les remparts de Hurlevent, en une vague de griffon porteuse des combattants entrainés qui défieront l'ennemi. Ce fut un glorieux vol d'une demi-heure, qui commencerait presque à devenir habituel, mais nous n'avions alors pas à subir les difficultés de survoler Dun'Morogh cette fois. C'était déjà un très bon point, puisqu'il n'y avait pas le même temps rude exigeant de renforcer les fourrures pour ne pas arrivé à destination comme des glaçons. C'est en revoyant les belles étendues du cœur du royaume de Hurlevent, que nous fûmes parvenu jusqu'à destination : le fief du Seigneur Strife, un des recoins prospères d'Elwynn, mais hélas touché par la guerre. Il était difficile de savoir qui avait bien pu faire noircir les remparts, car le Royaume ne manquait pas d'ennemi, et encore moins à l'intérieur de ses terres. Mais peu sont aussi ambitieux, et nous découvrions toutes fois un recoin tranquille mais tendu. Voir des Ren'Dorei et autres alliés différents restes toujours étonnant, surtout quand certains sont touchés par le Vide. Mais nous avons tout de même été escortés vers le Seigneur.

L'entrevue se passa relativement bien, même si nous n'avons pas découvert plus d'informations que dans les lettres de Strife. Installés à la grande table de commandement, nous rediscutions de l'objectif de notre mission dans le sud de ses terres et des risques. Au moins sait-il accueillir, bien que je crains que cela manquait de petits fours. Ne jamais oublier les buffets avant les réunion tactique, cela risque toujours de les rendre plus lente et plus longue. Recevant les dernières informations, nous avons finalement emprunter le portail destiné à nous rapprocher de la cible, celui ci visant un campement isolé qui avait été le point le plus éloigné du repérage des forces de l'Alliance au service du Seigneur Strife. Il était temps d'accomplir notre objectif, en s'interrogeant sur quels natures l'adversité avait bien pu se préparer : Plusieurs envoies de troupes n'avaient donner que des disparitions, c'est que nécessairement, l'ennemi serait coriace. Mais aussi prêt à attendre des visites de plus en plus tenace. Mais je suis sûre que jamais il ne serait attendu à ça.

Je n'ai pas grandement suivie le début des déplacements de troupes de prime-abord, occupée que j'étais à escalader les hauteurs rocheuses au sud pour essayer de trouver tout agents infiltrés, embusqués, pièges possibles. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait autant de grimpette en mission, ce qui me laissa – surtout avec l'état de mon bras droit, relativement fatiguée. Maitre Selwyn, si vous lisez ce rapport, prière de ne pas me forcer à rester au repos avec votre jeu de jambe qui à envoyer Zun'Dundo à la mort. Après cette longue session de surveillance, rien ne semblait nous attendre, et je m'installais en contre-bas à un arbre, en surveillance, tandis que les forces au sol discutaillait avec un Nain. En étrange receleur d'arme, dont l'histoire était plus étrange encore – Toutefois, il chargea avec une furie belliqueuse vers les mercenaires, où ils puissent être, sans se retourner. Si j'avais su que l'on ne le retrouverait pas, je lui aurais tirer dans la jambe, voir dans le ventre. Qui sait ce qu'il est vraiment devenu ? était-il un agent infiltré ? Quoi qu'il en soit, l'avenir nous le dira, quand nous en finiront vraiment avec cette affaire.

Pour poursuivre le chemin, nous avons effectués une ligne de garde qui ne fut toutefois pas suffisante pour esquivé le piège dans lequel nous sommes tombés. Surement est-ce ma faute, et je garderais en mémoire que mettre El'Roos devant moi handicape clairement des fouilles des environs proches : Son immense stature n'aide pas ainsi que la radiance qu'il échappe et ma crainte très très compréhensible à subir d'atroces souffrances en cas d'inattention. Ce qui nous empêcha de percevoir le fils fonçant vers nos jambes, et bousculant Ildrina, Maladriel et moi même au sol. S'étalant par terre, en remarquant l'arbre qui lentement nous tombait dessus. Il semblait inconvenant de finir écrasé sous un tronc, ce qui aurait fait une piètre épitathe sur nos tombes, et ce pourquoi Faelurian à prit le temps de nous secourir, soutenu par le Magistrat. Au vu du vacarme provoqué par la chute du tronc de l'autre côté de la route, il n'y avait plus de raison de faire dans la discrétion. Ce qui s'avérera vrai, puisque l'ennemi attendait visiblement bien en rang. Mais ce, nous y passons dans un instant, car la route ne révéla aucunes autres surprises sur le long cheminement à travers les fourrés garni de la Forêt d'Elwynn.

Le campement était simple, et il n'y avait pas la trace de pièges aux alentours. Cette fois, ils n'auraient pas joués aux trolls en se cachant dans les arbres environnant, même si la réminiscence du village où se trouvait Zu'Domdu me revenait sur l'instant. M'écartant du groupe de mêlée, j'espérais trouver des occasions de leurs porter assistance. Ou bien même de faire tomber quelques gredins dans un piège bien sentit. La voix de l'Illidari résonna, rauque et puissance, en dénonçant la supercherie des malandrins : ils étaient cachés dans leurs tentes. Ceux ci, pas dupe un instant, quittèrent leurs lieux de cache pour faire front. Les Dragons s'unirent dans une mêlée puissante en retenant parfaitement tout adversaires voulant les submerger, et la seule blessure sérieuse fut pour Ingvar, qui fut immédiatement et efficacement reçu lors de notre retrait des forces par le Maitre Selwyn. Trois des mercenaires furent finalement captif, malgré nos efforts pour en faire survivre – bien que je me souviendrais toujours de celui ayant baissé la tête pour y recevoir une flèche destinée à l'incapacité. Ce qui est encore plus dangereux quand celle ci est infusée par le Vide. Après la chute des mercenaires de la Croix noire, et la récupération de la position par le Seigneur Strife et ses hommes, nous avons découvert :

- Plusieurs caisses portant l'armoirie du Seigneur Strife, nous pouvons juger qu'il s'agisse des caisses pillées, mais on peut craindre des infiltrations.
- Le Nain n'à pas été retrouvé, il est toujours impossible de connaître son implication.
- Les Mercenaires ont prit soin de tuer leurs pairs dès qu'ils étaient captifs. Ils sont donc entrainés pour ne pas révélé d'informations, ce ne sont donc pas potentiellement que des « simples brigands », mais bien pire.
- Après avoir fait parler un des survivants captifs, nous avons découvert dans les montagnes l'emplacement du campement principal de la Croix noire. Ce qui incluse une futur nouvelle excursion des forces du Concordat du Lion.

Pour le Concordat !
Pour l'Alliance !

- Capitaine Eïffy Aubéclat."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum