Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission classique] Tempête de grêle

le Lun 12 Fév - 0:23
Tempête de grêle




Introduction et objectifs :

"Par l’œil torve d'Oeil-vif ! Je suis le Capitaine Thoryg Fier-Pierre, du clan Barbe-de-bronze ! Et j'vous salue !

En tant qu'chef d'une force de Forgefer non loin de la belle Kharanos, j'ai la responsabilité d'faire en sorte que mes Montagnards se battent assidument pour la protection des environs. C'est c'la qui m'oppose régulièrement aux menaces de Dun'Morogh pour qu'mon peuple aille bien et reste en vie. Et c'est sur c'point que j'irais vous demander une intervention spécifique !

Nos tirs de mortiers sont complètement biaisés et empêchés par les forces élémentaires d'un satané Troll des glaces, depuis qu'un inconnu est apparut pour croire qu'il pourrait s'battre pour détruire Kharanos ! Et ça, moi, Thoryg Fier-Pierre, je n'y permettrais pas qu'une seule pierre ne tombe ! Tant qu'ils se tiennent à la passe, ils auront une ouverture pour nous assaillir. Et sans mes mortiers, leurs lanceurs de haches sont trop irritants pour être arrêtés !

Venez moi en aide - Brisez le responsable des tempêtes, et j'pourrais r'prendre la passe !"


Pré-requis :

- Supporter le Froid de Dun'Morogh.
- Avoir un esprit tactique et une coordination militaire.
- Être en bonne forme pour un combat.

Localisation :


Dun Morogh, à l'Est de Kharanos.

Nombre de participants conseillés : Indéfini.
Difficulté : Difficile

Note d'Aubéclat - Les forces de Thoryg se préparant à se battre, nous n'aurons pas à subir le gros des affrontements. Toutefois, les pouvoirs mit en place seront les seuls véritables difficultés. Attendez vous à des surprises, ils ne se sentiraient pas de pouvoir frapper Kharanos sans raison.

Les tournures prenant un aspect inattendu. Je me dois de changer la donne vis à vis la situation au Col de Kharanos - l'adversité est plus sauvage que prévu.

Récompense :

- 35 pièces d'argents de prime de risque.
- Des capes en fourrures naines de Kharanos.
- Une outre grosse de bière de qualité supérieur.

Note d'Aubéclat -

Le combat contre le Chef tribal "Serres-crocs" débute à peine, mais les rapports des Montagnards estime qu'il à une qualité rare : Rallié les Trolls des glaces. Il est possible que Thoryg ait encore besoin de nous jusqu'à la destruction des Trolls. Cette mission sera unique, mais attendez vous à devoir retourner affronter cette maudite bête des Neiges.


Dernière édition par Eïffy le Mar 13 Fév - 2:10, édité 2 fois
avatar
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mission classique] Tempête de grêle

le Mar 13 Fév - 2:02
Rapport de l'opération du 12/02 - Dun'Morogh.


"La première intervention dans le Col de Kharanos vers plusieurs villages des trolls des glaces jadis ravagés par les guerres lors du Cataclysme, ne fut pas aussi glorieuse que prévue. Intervenant quelques heures avant le crépuscule, nous avons descendu de la magnifique Forgefer depuis l'ambassade du Concordat, pour prendre le temps de faire le chemin jusqu'à l'Est de Kharanos. Les erreurs durèrent sans difficultés aucunes, et nous avons finalement atteins notre destination après avoir subit le froid des neiges de Dun'Morogh. La mission étant prévue avec soin : Après la reconnaissance de Dame Merle, estimable Druidesse Kaldorei, nous avons pu découvrir par son intervention trois positions d’intérêts :

- Le nord-ouest du Col, s'y trouve un campement non loin d'une cavité rocheuse où ils y déplacent leurs prisonniers, et en font visiblement des "repas" pour une massive créature.

- Au sud-est, le long des montagnes, s'y trouverait le rituel des tempêtes où errent régulièrement des élémentaires des vents affectés par la folie.

- Le Col, au centre, dans l'accès : Tout est bloqué par les amas des Trolls des glaces qui se préparent à briser les assauts de Thoryg, et laisser un accès pour les raids des Trolls sur les terres environnantes.

Notre objectif fut le campement du nord, avant de descendre vers le rituel pour le faire cesser, et permettre une ouverture à Thoryg. Mais tout ne fut pas aussi aisé qu'il n'y parait. En arrivant aux bordures de la tempête après le long voyage, nous fûmes divisés pour une approche stratégique. Ainsi, mes propos concernant le début des problèmes du Capitaine Ha'Naam ne sont que des interprétations des propos recensés - Les forces du Capitaine-Dragon découvrirent de nombreux poteaux plantés dans la neige, des cadavres installés dessus de plusieurs nains, et même Troll des glaces, honteusement souillés de différentes façons. Avec des marques diverses incompréhensibles par tous. Il n'y avait qu'un étrange sentiment de froid, le malaise d'être dans un lieu qui semblait hanté. Ils prirent des lors la décision de ne rien toucher, et partirent finalement en direction de ce qui semblait être le campement.

Pendant ce temps, les Aigles - Moi et Kiara Caridwen découvrirent un Nain en état misérable qui avait pratiquement achevé la réparation de son char à vapeur. Le pauvre avant une jambe nécrosée, et était couvert de gelure. Un son de cor retentit depuis le village, nous indiquant sa direction, et Caridwen parvient à achevé les quelques réparations restantes guidée par l'estropié. Je due la défendre de mon mieux, le sauvage ayant voulu m'attraper la jambe fini empalé par une de mes flèches. Ce fut difficile, et gênant, mais l'intelligence de Kiara permit d'évité le pire quand le piège qu'elle avait laisser pour s'assurer de ne pas être assaillit se referma sur le troll qui en voulait à sa vie. L'espingole du Nain s'en débarrassant une fois paralysé. C'est avec le cœur emballé par la situation, que la machine naine fit rugir son moteur, et les Aigles parvinrent lentement vers le campement. Sans que nous sachions ce qu'il se passait.

Les trolls furent assaillit par les Dragons du Capitaine Ha'Naam. Les Sancteforges luttant par la lumière de différente façons - El'Roos luttait au cœur des tentes, tandis que Mahelar protégeait leurs vies et celles des prisonniers. Aldan et Ingvar confrontèrent les trolls sacrifiant les captifs, tandis que Faelurian usant de ses talents pour abattre les magies des arcanes de façons chirurgicale. Et malgré les intentions de Courbe-Etoile et Antonio, les Sages du Conseil ne purent arrêté l'énorme Wendigo qui s'extirpa de la cavité. La bête n'avait pas été éduquée par les trolls, mais au vu du nombre de ses blessures et colifichets, leurs sorciers en avaient fait bien pire qu'une bête sauvage domptée. Il luisait dans son regard, l'emprunte d'un maléfice obscure, nourrit par les chairs des pauvres prisonniers sacrifiés. Parfait, nous étions précisément arriver pour tirer dessus avec le Char à vapeur pendant les Sages tentait de le paralysé.

Les conflits se turent lentement après l'affrontement, et plusieurs furent blessés plus ou moins grièvement. Quelques survivants fuirent, ce qui nous serait fatal. Pendant que l'on s'occupait des citoyens et malgré la tempête folle, procédions à leur évacuation, l'ennemi préparait ses cartes pour se venger. J'étais avec Kiara pour accomplir notre mission plus loin dans les congères, au milieu de la tempête, pendant que les autres se reposaient en attendant notre signal. Et le signal ennemi fut lancé : La tempête se déchaina de plus belle, la foudre éclatant un peu partout en mordant le sol enneigé. Les patrouilleurs se multiplièrent sans cesse, les trolls rôdant pour nous attraper et nous faire payer en centuple notre affront. Serres-crocs, le Chef Tribal responsable n'avait que faire du nombre des pertes qu'il accuserait pour venger la monstruosité qu'il dorlotait. Et nous n'avions plus les forces pour faire face. Le Capitaine Ha'Naam fit replié les siens, après que le Char à vapeur vide explosa non loin d'eux quand la foudre s'écrasa dessus. Notre mission était accomplie : Les captifs furent libérés et renvoyés chez eux. Mais la tempête restait toujours actives. Sur ce point, nous étions perdant.[/i]

Notre prochain objectif est clair :

- Trouver le lieu du Rituel et briser les ensorcellements qui provoquent la sinistre tempête au dessus du col, pour que les forces de Khaz-Modan engagent le combat de plus belle.

[i]Dans l'heure, d'autres tâches nous attendent, et le Capitaine Thoryg attends notre retour en fortifiant l'accès pour empêcher les raids de Serres-crocs de parvenir. Ce n'est qu'une question de temps, avant notre retour.

Pour le Concordat du Lion,
Pour l'Alliance !

- Capitaine Eïffy Aubéclat."


Dernière édition par Linël le Dim 11 Mar - 2:36, édité 1 fois
avatar
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mission classique] Tempête de grêle

le Sam 17 Fév - 0:42
Rapport de l'opération du 16/02 - Dun'Morogh.


"Après concertation, nous avons convenu que la meilleure approche pour parvenir à briser la puissance des troupes ralliés sous le nom de « Serre-Croc » n'était pas seulement de briser le front du Col de Kharanos, mais aussi de mettre en arrêt l'acheminement de ses renforts découverts dans les contrées proches. Il ne s'agit donc pas de pouvoir simplement briser le front, mais de faire en sorte que ce ne soit pas une terrible armée qui attendes. Ainsi, après concertation avec le Dragon Alden et l'Aigle Kiara, j'ai fais de longues recherches administratives dans tout les rapports possibles des montagnards pour trouver les bonnes informations pour trouver quels pourraient être nos prochaines cibles pour parvenir à nos fins. Ce que j'ai découvert dans les notes d'un groupes d'exploration intéressant.

Le Rituel de la Tempête du Col de Kharanos exigeait des préparations plus grandes encore. Nous étions bousculés par le temps et les divers affaires s’enchaînant – Rapidement, il nous faudra partir pour l'objectif du Seigneur Strife, concernant les étranges mercenaires de la Croix noire portant un intérêt de plus en plus inquiétantes en vertus des réponses du Seigneur envers Dame Istaals : Malgré le manque d'informations, il en reste une relativement réelle, le fait qu'ils sont dangereux et nombreux. L'Alliance ne devait pas sous-estimer leurs capacités, et c'est pourquoi nous allons déployer la force du Concordat pour soutenir l'un de nos nouveaux amis. C'est pour cela que le blason bleu de Hurlevent est glorieux. Parce que l'on pense à nos pairs.

Lors de cette longue recherche, j'ai pu découvrir que les montagnards dans un coin isolé des montagnes au nord eurent découvert qu'il y avait un groupe de voyageurs trolls suivant l'un qui fut présenté comme se nommait Zu'Dundo, le tendancieux. Errant à travers les monts, il défiait les possesseurs des huttes et des familles pour forcés les guerriers et guerrières à partir rejoindre le blason de Serres-crocs. Cet affrontement consisterait en une nuit de rituel où ils pratiqueraient une copulation excessive pour déterminé qui aurait raison selon l'endurance et la fougueux lors du rite. Comprenez ma gêne, et le fait que je ne l'ai expliqué à personne, mais un rapport étant censé être suffisamment complet pour avoir toutes les informations relatives. Quoi qu'il en soit, celui ci était censé être en approche d'un village non loin d'un campement nain suivant ses mouvements. Il était donc temps de le rejoindre, et nous fûmes parés après avoir réunit nos forces. - ci jointe à Dame Aube-Azure de la Délégation Ren'Dorei. Que nous avons dès lors pu prendre le portail de la garnison en direction de la magnifique Forgefer.

Après avoir remit en place le contexte de notre objectif, consistant à expliquer pourquoi cet objectif et pas un autre, et dont les autres réponse étaient invariablement « Seule la Lumière le sait », nous prîmes le portail. Le voyage fut à partir des majestueux griffons qui nous attendaient. Ce qui me laisse à penser qu'il faut vraiment que je pense à dire au Magistrat Maladriel qu'il nous faut récupérer les nôtres, malgré le prix et les complexités que cela implique pour une telle récupération. Une fois le bonheur du Maître de Vol fait, la formation quitta la belle Forgefer pour une heure longue et intense dans les froids hurlants de Dun'Morogh. Du moins, cela le serait, si le temps était aussi mauvais. Mais la difficulté restait toujours de subir la vitesse incroyable des bêtes et le froid des hauteurs. C'est dans une ruée aérienne que nous avons rejoins notre destination non loin du campement Troll aux abords de hauteurs rocheuses, dans une forêt gelée. Cependant, la situation n'était pas telle que l'on pouvait l'attendre. Et ce fut un campement dévasté sur lequel nous sommes malheureusement tombés.

Nous avons dès lors enquêter tout le long du campement pour comprendre ce qu'il s'est passé. Un cadavre de nain non loin d'un tonneau, indiquant qu'il avait été encerclé et massacré d'un grand coup de hache, sans aucun espoir de fuite. Encerclé. Les traces de pas étaient nombreuses, mais nous n'avons pas suivi cette piste. Sous une fourrure, Winchesters découvrit une caisse qui abritait une Naine, la seule survivante de l'assaut des Trolls ayant massacrés tout le monde. Elle dit que l'un avait surgit d'une ombre, pour s'attaquer au chef de la troupe, et qu'il y en avait trois qui n'avaient sûrement pas été tués, mais capturés. Faelurian et Efynae découvrirent quant à elles des notes sur des correspondances avec un Troll, et des conseils à ce sujets. Petit à petit, la compréhension vint : A forcer de chercher le contact avec un étrange troll ayant envoyé une missive au chef de cette section, ils ont finalement été attaqués et massacrés. Le morceau de carte indiquant le village troll ayant été arraché. Sous le bureau, vu par le Capitaine Ha'Naam, un coffret détenant la lettre que cherchait les Sages, ainsi qu'un étrange sorte de tiki typiquement Troll. Selwyn acheva sa méditation bénie par El'Roos, et découvrit que la forêt était sous une sinistre emprise, mais qu'une sorte de havre de tranquillité s'y trouvait. Ce fut vers ce hameaux, que nous sommes allés, laissant la naine dans sa caisse le temps de revenir pour repartir à ses côtés.

Après une vingtaine de minutes de route, si ce n'est plus, particulièrement désagréable dans la neige et le froid. Les hauteurs et les descentes. L'on se retrouvait devant une tente Naine. Les vigilants Dragons estimèrent que nos environs n'étaient pas sûre, surtout que Winchesters avait clairement vu la silhouette d'un troll dans les arbres. Aux aguets, ce ne fut pas aussi simple que prévu. Le tiki troll trouva sa place dans une souche non loin de la tente où le Magistrat discutait avec un Nain très discret. Nain, qui était en vérité le Féticheur Mam'Tein. Celui ci était visiblement un ennemi de Serres-Crocs, une histoire de vengeance pour la guerre qu'il avait mené en sacrifiant maints de ses pairs dans des projets désespérés. Alors que Mam'Tein débuta son rituel pour éloigné les maléfices que Selwyn avait senti, ceux ci furent convoqués par les tambours de nos ennemis. Et le combat ne fut pas intense, nous ne devions abattre des guerriers et des adversaires, mais des fumées serpentines vicieuses, car quiconque était touché, perdait ses forces et vraisemblablement le contenu de leurs estomacs. Le Féticheur brisa le maléfice, que nous avons – Ou plutôt, que nos Sancteforges et Sorciers usèrent de leurs forces et de la Lumière. Efynae elle, massacra bien qu'involontairement, le Troll de givre qui allait lancer sa lance sur Mam'Tein, qui fut abasourdit par son sauvetage. La malédiction était brisée. Il fallait agir vite.

Nous avons rejoins en vitesse le village Troll découvert par les Montagnards, en fonçant à travers les étendues froides. Devant bravé un étang glacé, je ne peux pas passer outre le fait que Maladriel tomba sur Faelurian, glissant tout deux lentement sur le sol devant le regard à tous. Sans plus de dégât, la ruée fut utile, car le maléfice ne serait pas éternellement mit à l’écart. Il fallait que Zu'Dumdo, Porteguerre de Serres-crocs, soit tué. Autant pour nous, que pour briser les renforts vers le Col. Les huttes étaient nombreuses, mais une seule restait vraiment massive au milieu. Tout semblait calme, et seuls trois Nains erraient à l'intérieur. Dame Istaals découvrit que les Trolls étaient tous embusqués dans les arbres autours du village, en position d'assaut, mais attendant que le piège ce referme. C'est hélas Selwyn qui tomba dedans, en voulant purifier l'un des nains, constatant malheureusement qu'il était déjà mort. Les trois trolls bien équipés de leurs colifichets et de lames courbes, quittèrent les ombres des nains, dès lors que la quinzaine de guerriers voulurent submerger les forces de l'Alliance que nous sommes. La bataille s'engagea avec fureur, et après de nombreuses blessures, nous fûmes triomphant. Il était vraisemblable que les résidents inactifs qui ne faisaient que craindre et vouloir se défendre, n'étaient pas une menace. C'est un village en « Paix » que nous avons quittés, avec l’intérêt du travail réussi. Mais au prix lourd – Winchesters fut gravement blessé, et mon propre bras garda une douloureuse trace. Notre Maitre-Guérisseur ayant empêché que toutes blessures soient trop grave, et même mortelle dans le cas de Winchesters, nous avons pu évacués nos forces vers la Garnison des Hinterlands. Une tâche accomplie, le Col de Kharanos ne recevra plus une grande partie de ses renforts."


Dernière édition par Linël le Dim 11 Mar - 2:36, édité 1 fois
avatar
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mission classique] Tempête de grêle

le Lun 5 Mar - 20:09
Rapport de l'opération du 04/03 – Les Hinterlands


"Le problème de la Tempête étant toujours sûr le col de Kharanos, impossible de stabiliser la situation sans les forces nécessaires pour parvenir à réussir notre entreprise. Ainsi, nous avons décidé que la meilleure méthode pour parvenir à acquérir les forces nécessaires serait d’aller directement les retrouver au Nid-de-l’Aigle, en compagnie des Marteaux-Hardi où nous avons installé nos quartiers du Concordat du Lion. Ainsi, partir en aide des marteaux-hardi pourrait nous permettre de consolider nos positions auprès de nos alliés locaux. Retrouver quelques parles-esprits ayant des soucis semblant parfaitement dans nos cordes, ainsi, nous nous mettions en route avec les maigres informations en notre possession, et quand je dis maigre, c’est limité au moins à connaitre le lieu où étaient censés être parti la petite expédition naine. L’expédition se déroula dès alors en compagnie de Vent-Solaire, Sombre-lame, la Druidesse Theevian, le Magistrat Millian, l’Aigle Mélie et le Haut-croisé Hjolrigg. Ce fut une expédition légère mais suffisante pour ce qui n’aurait dû être qu’une simple traque aux indices. Elune soit louée, tout n’est pas toujours aussi simple.

De ce que nous en savions, un étrange feu de forêt fut découvert plus loin, effrayant plusieurs nids à Griffon. Il va pour dire que les raisons pouvaient être diverses et variés, allant de la plus simple à la plus terrible, mais ayant pour moi-même attrait à ne pas laisser mourir la nature sauvage entres les griffes du feu, il était honorable de voir le groupe de parle-esprit partir pour empêcher plus de dégât. Depuis, les flammes avaient disparue de l’horizon, mais aucune nouvelle du groupe de Nain n’ayant pas toujours montrer signe de vie, et il était temps de partir à leurs rencontres, en espérant qu’ils aient été suffisamment épargnés par l’intrigue les ayant retenus pour pouvoir nous être utile au col de Kharanos – Même si le simple fait de leurs disparitions restait un objectif suffisant pour justifier une intervention du Concordat du Lion.

Ce fut un départ humble, sous le regard des gardiens du Nid, alors que notre destination ne semblait pas si lointaine mais éprouvait de nouveau notre capacité à cheminé le long de la grand route pendant quelques heures, nous laissant apprécier la disparition lente des éclats du jour restant vers une nuit étoilée appréciable. La Kaldorei que je suis ne put qu’apprécier une expédition nocturne, même si je savais être l’une des seuls à ne pas être affectée par la restriction de la vision par la pénombre. Ainsi, nous cheminions bien deux, ou trois heures durant dans le froid montant avant de découvrir les premières trace de l’intrigue inquiétante se dévoilant à nous. Et je dois dire, que cela aurait pu être plus agréable qu’un hurlement d’un griffon à vous casser les oreilles.

Silliani, de son expertise en tant que Druidesse elfique, prit le temps de s’occuper du Griffon pour comprendre ce qui le rendait aussi agressif. Visiblement celui-ci avait une sinistre balafre labourant son flanc, ayant cautérisé un reste de selle sur son dos. Une vision à ne pas mettre aux yeux de tous. Hjolrigg découvrit un tonneau enfouis étrangement sous terre, alors que Mal’Theran avait récupérer des fragments d’une vieille ruine trolle. Eux deux partir vers le nord, à l’intérieur des profondeurs d’une forêt humble, espérant trouver plus d’indice ici que de partir à la découverte de la ruine. Millian, Sombre-lame et Mélie quant à eux purent suivre une étrange piste, les menaces à la caravane disparue. Il ne restait qu’un Nain, à l’esprit complètement ailleurs, essayant de se ressourcer à un tonneau ayant été décrété comme empoisonné par des substances magiques. Quelqu’un avait assidument fait en sorte qu’il reste là, stupide et baveux, jusqu’à ce que quelqu’un le retrouve pour le ramener au Nid « gentiment », mais l’esprit d’investigation de certains firent que les responsables se pressèrent un peu plus pour nous barrer le chemin. Et cela commence par le bruit d’une explosion.

Moi et Silliani foncèrent retrouver ceux égarés au fond de la forêt dans leurs recherches, ayant visiblement découvert ce qu’ils n’étaient pas censés retrouver, l’adversité avait décidé de faire disparaitre d’autres preuves qui n’aurait pas dût l’être récupérable. Mal’Theran Vent-Solaire effectua l’action qui précipita l’affaire, en empêchant le responsable de s’enfuir. Trois Hauts-elfes, expérimentés, quittèrent le tissu illusoire les rendant invisibles et exigèrent notre reddition pour effacer notre mémoire direct. Un combat débuta, violent, rejoint par les Aigles du Concordat apparaissant aux arrières des adversaires, mais alors que l’on aurait pu être prisonnier de guerre, étrangement, il fut consumé par les flammes d’une manière très déplaisante – Et je suis heureuse de ne pas avoir assisté à la scène, même si la carcasse était des plus anormale. Ce n’était pas un tas de chaire cuite affreuse, mais comme si la chaleur avait tellement été intense, que le corps en était devenu résistant, une pierre noire, mêlant la carcasse au feu dormant. Maladriel avait découvert un autre corps, celui de l’un des chamans nains dans le même état, et la possibilité de leurs présences dans la Ruine trolle qui devait être localisable non loin.

Notre groupe parti à la hâte en espérant que nos actions n’aient pas engendrés des problèmes plus graves. Si des membres de ses étranges Haut-elfes servant un certains Luise-Braise voulaient se venger, ils connaissaient leurs cibles. De toute façon, il était peut-être trop tard, et nous avions des blessés à traités au besoin. La ruine fut découverte par Siliani, suivant la destination découverte, et vraisemblablement en activité. Un des Haut-elfes avait saboté le rituel de communion des nains, en sapant leurs préparatifs, les laissant dans une transe inquiétante laissant naitre un accès aux flammes mêmes. Le rituel attaqué directement, et ce furent des élémentaires embrasés munit de lames flamboyantes qui firent leurs apparitions, et décidèrent de se séparer des Chamans. Quoi qu’il puisse se passer, il était temps de les sauvés d’urgence. Et après un combat intense et difficile, laissant plusieurs d’entre nous avec différentes blessures – Bien que les miennes aient été promptement effacée par les talents de guérisseur de combat de Hjolrigg. Jusqu’à ce que Theevian guidée par le regard de Mélie découvre les perles éparpillés du rituel, et les réunissent. Les Chamans purent bannirent les entités des flammes, et nous fûmes contraint à une halte pour guérir les plaies, notamment un des Marteaux-hardis ayant été blessé pendant l’altercation.

Les informations importantes à tirer son :

- Une entité des flammes semble avoir une certaine présence dans les Hinterland, il est probable que cela advienne de nouveau.
- Une organisation dirigée par un certains « Luise-Braise », formée par des Haut-Elfes, convoiterait ses pouvoirs pour une vengeance.
- Les Chamans pourront brisé le rituel si ils sont protégés convenablement dès notre prochaine intervention.

- Capitaine Linël Chantegivre. "


Dernière édition par Linël le Dim 11 Mar - 2:36, édité 1 fois
avatar
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mission classique] Tempête de grêle

le Mer 7 Mar - 1:23
Rapport de l'opération du 06/03 - Dun'Morogh.


"Lentement la lame glisse vers la gorge de Serre-Croc, c’est la première pensée que j’ai eu en débutant ce rapport, alors que je m’assurais la joie de me dire qu’il s’agissait presque d’une chasse de mon époque chez les Guetteuses. Ses projets s’envolent à petit feu, ses ambitions brûlent dans le brasier de sa propre haine. Mais je m’égare sur mes propos. La première phase de la mission de Thoryg est donc un triomphe, ce qui nous laisse conscient que la suite de la bataille concernera le devenir de Serre-Croc lui-même. Pour ce faire, il nous faudra une force plus conséquente que les troupes blessées et épuisées de Thoryg, pour mettre la main sur le Chef Tribale, mais le temps nous était désormais acquit alors que le Col de Kharanos n’appartiendrait plus jamais à cette bande de sauvage. L’expédition fut préparée depuis quelque temps maintenant, et nous avons pu cheminer depuis les magnifiques portes de Forgefer pour nous abattre sur l’ennemi.

Les Chamans Marteaux-Hardis étaient rassemblés, malgré les blessures de l’un d’eux quand une lame embrassée aura eu fort de lui glisser le long du dos pour l’atteindre. L’inquiétude quant à la situation aux Hinterland était claire, mais il nous fallait absolument leur aide pour parvenir à briser la situation chaotique de la tempête des ritualistes troll. Ainsi, pu débuter l’âpre mission qui nous mènerait de nouveau à l’intérieur des vents hurlants, gelés et sifflants dans nos oreilles lasses, le tout en devant accrocher nos équipements pour qu’ils ne soient pas happés par le caprice des vents et des éléments maudits. Voici le composant de l’expédition : Le Capitaine Redmayne avec les Dragons Avarania et Mortigorn, accompagnée d’une alliée nommée « Gao l’Ogre ». Len’drys en tant qu’Arcaniste, et Siliani joua le rôle de guérisseuse. Le Chroniqueur Bao était présent et notre allié, le Haut-Croisé Hjolrigg, irrémédiablement présent. Ce fut avec cette franche expédition que notre route prit forme vers un conflit très âpre.

Après avoir discuté avec le Capitaine Thoryg et les forces de Khaz’Modan, notre rôle était simple : Partir vers le sud, à travers la tempête, et atteindre le rituel découvert par la Druidesse Merle il y à longtemps de ça. Pour cela, nous n’avons que peu d’utilitaire pour affronter les vents et les neiges, bien qu’aux aguets, nous n’avions rien de spécifique pour être protégés du froid mordant et des bourrasques. Ordonnant une formation, laissant nos quelques compagnons de monte derrière pour ne pas les forcés à subir cet insupportable situation. Les Nains au centre de la formation, nous avancions en ordre strict en guettant les environs proches pour le peu de vision que nous avions. Les débris se firent rares, puis inexistant. Il n’y avait plus aucunes traces des anciens objets abandonnés là depuis d’autres guerres, uniquement en marche dans une étendue blanche et sans saveur, identique en tout point, comme si nous étions en train d’avancer sur une couche blanche éternelle, et ce bien ce qui aurait pu se produire si nous étions plus sots.

Réalisant notre situation désastreuse, il fut décidé d’utiliser les énergies de nos compagnons pour découvrir ce qui pouvait bien se passer : Un piège s’était refermé sur nous. Gao découvert la nature élémentaire des entités nous encerclait, tandis que Len’drys perça le voile illusoire après quelques préparations, nous laissant réalisé la scène. Nous tournions en rond, en boucle, tourmentés par six élémentaires détraqués par ce que l’on pouvait maintenant voire clairement dans le sud. Une sorte de tourbillon à l’aspect serpentin ondulant merveilleusement vers les cieux, la scène aurait pu être des plus incroyable si son résultat n’était pas aussi chaotique. Nous eûmes mis un temps de réflexion à essayer de savoir ce que l’on pourrait bien faire des élémentaires, puis le Chi de la Pandarène ondula vers eux, et les extirpa de cette transe infâme. Il était temps de se battre.

Le combat contre les élémentaires fut âpre, mais pas aussi difficile qu’attendu. Du moins, il aurait été critique, pour des forces non-coordonnées, mais nous luttions avec la volonté d’un groupe soudé, ce qui nous permit de briser les liens retenant les élémentaires tourmentés et rendu fou par la situation. Usant maints fois de jeux d’équipes, et trainant les premières blessures, nous nous sommes rués dès lors vers la cible principale : la responsable de la tempête. Il était insupportable de vivre dedans, et cela saperait bientôt nos forces. Il fallait intervenir au plus vite, et nous n’étions surement pas au bout de nos peine.

Le rituel pulsait comme un cœur tremblant, et les trois trolls ritualistes étaient trop occupés à prier la puissance qu’ils vénéraient pour être conscient de notre présence. Quand la terre se mit à gronder, il était temps d’intervenir, et au lieu d’isoler les Trolls comme prévu, le Concordat les massacra sans vergogne. J’ignore toujours si agir avec plus de sang-froid aurait changer quelque chose, mais ce qui est fait est fait. Les âmes des Trolls joignirent le rituel de manière insidieuse, et alors que les Chamans essayaient d’apaisé le rituel, la situation dérapa. Les vents cessèrent, les flocons n’étaient plus, il ne restait que la vision magnifique d’une terre apparaissant à nos vues, et les nains se ruèrent sous le son du cor de Thoryg avec la prise du Col, dans une formation guerrière hâtive : Il y avait encore l’énorme nuage sombre, ce qui semblait étrange, car rien n’était fini. Tout ne faisait à peine que commencer, et nous fûmes balancés par l’apparition d’Ohlso, un élémentaire majeur prenant lentement place dans la réalité. Et pour punir son invocation, il décida de prendre la vie de tous ceux qu’il pourrait détruire, à commencer par nous, les nains, et les trolls. Des éclairent fendirent les cieux, frappant dans les forces de Thoryg, et même des trolls. Pendant qu’il faisait du nuage chargé de ses éclairs, son pouvoir, nous nous ruions vers lui pour nous débarrasser de lui rapidement.

Un combat féroce et acharné, dépassant par nos talents ses assauts répétés. Ohlso était une entité terrible, massif et puissante, utilisant foudre et vent, maniant sa lame avec talent. Ce fut après un combat chaotique et de nombreuses blessures, qu’il fut finalement vaincu. Plantant sa lame dans le sol, n’en laissant que celle-ci en vestige de notre affrontement, je sombrais dans l’inconsciente, victime de mes blessures. Au réveil, le Col de Kharanos était à nous, et nous étions dans une chaumière plaisir en Kharanos, habitat du Haut-Croisé Hjolrigg. C’était une épreuve difficile et éprouvante pour le Concordat du Lion, mais il vécut ce qui pouvait être annoncé comme une première victoire.

Informations importantes :

- Le Col de Kharanos a été récupéré par Thoryg.
- Le Chef Tribanl Serre-croc est encore en vie.
- Il va falloir trouver plus de forces de l’Alliance pour attaquer son bastion principal.

- Capitaine Linël Chantegivre. "
Contenu sponsorisé

Re: [Mission classique] Tempête de grêle

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum